Les astuces du planificateur de mots-clés de Google

Google Zoekwoordplanner

Récemment, Google a sorti un nouvel outil destiné à trouver les meilleurs mots clés. Le planificateur de mots-clés a relégué à la corbeille les outils existants (Adwords Keyword Tool et Traffic Estimator). L’arrivée du nouveau programme vient donc à point pour ceux qui souhaitent rendre leur contenu facilement visible. Voici un aperçu des conséquences et des alternatives.

Parmi les deux outils supprimés par Google, le plus utilisé était le Keyword Tool. Le système permettait aux producteurs de contenu de deviner le volume de recherche de certains mots. C’était utile pour rédiger un texte compatible avec les sujets que les internautes recherchaient déjà en « googelant ».

Recherche large et précise

Le nouveau Planificateur de mots-clés a certes des avantages, mais aussi des inconvénients. Un inconvénient fréquemment souligné est la restriction au volume de recherche exact d’un mot-clé. Le Keyword Tool faisait une distinction entre un volume de recherche large et un volume de recherche précis. Large signifiait que le volume de recherche ne couvrait pas uniquement le mot « vidéo » par exemple, mais aussi les mots « vidéos, vidéospot », voire même « vidéo en ligne ». Un volume de recherche précis n’indique que combien de fois le mot « vidéo » pur et dur a été recherché durant le mois écoulé. En revanche, il est clair que la demande de recherche peut être plus spécifique. En tant qu’utilisateur, vous pouvez définir le mois de recherche par pays, langue, région, même par ville. De plus, le nouveau planificateur couvre aussi les demandes de recherche sur smartphones et tablettes. C’est aussi la raison pour laquelle les volumes de recherche moyens sont plus importants dans le nouveau système.

Comment fonctionne le planificateur de mots-clés?

Depuis le lancement du nouveau planificateur de mots-clés, Internet regorge d’articles de blog qui expliquent comment utiliser au mieux l’outil. Nous n’allons donc pas en reparler ici, mais nous nous faisons un plaisir de signaler quelques liens où le fonctionnement est expliqué clairement.

Frank Husmann

Peter Desmyttere

Une explication claire n’est du reste pas un luxe inutile, car l’une des principales critiques faites au planificateur de mots-clés est justement d’être moins compréhensible que ne l’était Adwords Keyword Tool. Et encore une critique pour s’en déshabituer : selon des spécialistes de SEO (référencement naturel), le nouvel outil sied mieux aux annonceurs qu’aux producteurs de contenu. On le constate notamment à l’amélioration du CPC (coût par clic). L’ancien outil générait une estimation des coûts par clic pour celui qui souhaitait annoncer. Le nouvel outil calcule un  CPC moyen de toutes les positions d’annonce.

Alternatives au planificateur de mots-clés

Pratique pour les annonceurs, le nouveau planificateur de mots-clés nécessite une bonne compréhension de la part des producteurs de contenu. En outre, il n’est pas inutile d’étudier quelques programmes alternatifs dont voici deux exemples :

1. Secockpit. Cet outil est sans doute le plus souvent cité comme meilleure alternative pour effectuer une bonne analyse des mots-clés. Outre la version gratuite, il existe une version payante comportant un plus grand nombre d’options. Secockpit est capable de développer rapidement une liste du volume de recherche des mots-clés pertinents par localisation et donne aussi un aperçu de la concurrence. De plus, l’outil repose non seulement sur les données informatiques provenant de Google, mais aussi de Bing, Yahoo et de moteurs de recherche moins importants (en fonction du pays).

2. Übersuggest. Moins souvent cité, Übersuggest est néanmoins digne d’intérêt car il se distingue en donnant des suggestions détaillées pour les mots-clés et des combinaisons de mots-clés. Il combine le mot-clé saisi à des mots complémentaires qu’il classe par ordre alphabétique. Ces suggestions peuvent ensuite être spécifiées à nouveau, simplement en cliquant dessus. Vous pouvez cliquer sur les termes de recherche les plus pertinents et composer ainsi une liste utile.

14 raisons expliquant l’inefficacité de votre marketing de contenu

Vos leads sont-ils trop peu nombreux ou insuffisamment qualifiés ? Le nombre de visiteurs ou de clics est-il insuffisant ? Dans ce livre blanc, nous énumérons 14 raisons permettant de savoir où le bât blesse et donnons des conseils destinés à éviter les erreurs.